L'histoire de la compagnie

Qui sommes-nous ?

Nés en 2009 d’un désir commun d’émancipation, les CriArts donne voix à Terres Mortes de Franz XaverKroetz, pièce aujourd’hui censurée.

Comment deux jeunes plein d’espoir vont se perdre dans la ville de tous les possibles ? 

La mise en danger est évidente. 

S’en suit Les 4 jumelles de Copi qui renforcera notre vision d’une forme marquée et empreinte de nos rencontres artistiques. 

La nécessité nous entraîne alors vers Barbe bleue,espoir des femmes de D. Loher, Trust de F. Richter et L’Éveil du printemps de Wedekind, un besoin de revenir à nos sources du Face to Face à l’allemande comme nous l’aimons tant.

C’est alors un grand tournant pour la compagnie, Les CriArts maturent et s’axent vers la transmission : 

-transmettre un texte en mettant en espace le texte de jeunes auteurs et autrices comme Epic Failure de J.Hess et Au Bout du couloir d’Aurore Jacob

-transmettre une passion, un savoir en mettant en place ses propres cours de théâtre Les Cours CriArt’istes s’ouvrant à la pluridisciplinarité et à la notion du théâtre multiple.

-transmettre une parole à travers des investigations et témoignages avec ADN de Dennis Kelly.

 

En 2018, l’on tend vers la volonté d’un public actif, acteur en proposant une réécriture d’Iphigénie de Racine et Euripide où ce dernier sera décisionnaire du dénouement. Les CriArts rencontrent l’art de rue, le milieu de l’artifice et de la cascade. Un projet de grande envergure né : l’absurde, le cinglant et le sanglant sous la forme d’une jolie et guillerette télé-réalité.

2019, la folie des grandeurs :  De notre soif de rencontres, de partages, de liens, de contacts (Prémonitions ?) résulte un festival : Le Vivier. Qui se voudra itinérant et évocateur de mots ÉVEILLER-RÉINVENTER-RÉSISTER.

Vient l’heure du Confinement, nous voilà plonger dans l’intime avec To be or not, expérience sociologique, notre objet non identifié mais identifiable.

Les CriArts mutent vers une forme plus performative tout en renforcement leur marque de fabrique : Mon Corps est Une Arme, pièce immersive féministe et la Série Électronique Ô librement inspirée de L’Odyssée d’Homère.

 

CLAMEUR

adn5.png

Nos spectacles

SÉRIE ô (anis gras).png

Nos performances

JE SUIS UN GARCON 1.png

Nos court-métrages

Vivier (5).jpg

Nos festivals

On parle de nous